Perte de cheveux temporaire : Certains médicaments mis en cause…

medicaments-perte de cheveux-consultantcapillaire

On savait que certains traitements médicaux, tels que la chimiothérapie provoquaient la perte de cheveux. Ce que l’on savait moins, c’est que d’autres médicaments, utilisés de manière plus bénigne pouvaient également causer des pertes de cheveux. C’est ce que révèle Prescrire.org un site d’information destiné aux professionnels médicaux. Il dresse une liste assez exhaustive des molécules pouvant être mises en cause:

Parmi les molécules mises en cause, les auteurs citent :
Les interférons souvent utilisés dans les anticancéreux et antiviraux contre l’hépatite C et B, le Sida et certains cancers. Ils causeraient des chutes « modérées et réversibles », selon la revue.
Les antifongiques : utilisés dans les traitements anti champignons et mycoses, ils causent de légères pertes à long terme d’utilisation.
Certains immunodépresseurs
Les médicaments contenant du lithium souvent prescrits en cas de troubles psychologiques.

Plus légérement impliqués la revue cite également les traitements hormonaux , la vitamine A , les rétinoïdes certains anti-dépresseurs et anticoagulants .

Bonne nouvelle toutefois, ces pertes de cheveux sont généralement réversibles lorsque l’on stoppe le traitement.
Pour tout avis médical sur la question, il est important de se renseigner auprès de son médecin traitant.