Les différentes techniques de greffe de cheveux FUE

greffe cheveux

La « FUE » est une méthode de greffe de cheveux qui consiste à extraire, sans incision, des follicules un par un dans la zone donneuse, puis à les implanter dans les zones dégarnies du cuir chevelu. Elle s’est généralisée dans les 5 dernières années dans la majorité des cliniques de greffe de cheveux. Il existe en revanche plusieurs manières de la réaliser. L’extraction peut être réalisée à l’aide d’instruments semi-automatisés, robotisés ou manuellement. En revanche l’implantation est quasiment toujours réalisée manuellement par un médecin ou un de ses assistants.

1) La FUE Robotisée ou ARTAS

Cette technique dite « robotisée » permet l’extraction de follicules à l’aide d’un bras mécanique contrôlé par un programme, sous la supervision d’un médecin . Le robot est composé d’une caméra connectée à un programme qui identifie les follicules à extraire et d’un bras articulé au bout duquel est fixé un foret rotatif automatisé. Le bras automatisé est contrôlé par un médecin, qui valide le choix des follicules à extraire. Une fois les follicules identifiés, le bras équipé du foret, vient se placer au dessus du follicule puis par un mouvement rotatif « détoure » le follicule, afin de le libérer du cuir chevelu. Les follicules sont ensuite collectés par les assistants du médecin puis implantés dans un deuxième temps.

2) La FUE semi-automatisée : IFA vs Safe

a) Le système IFA: est un système semi-automatisé, qui permet à l’opérateur, ou médecin d’extraire les follicules à l’aide d’un foret rotatif automatisé. À la différence du sytème Artas, il n’ y a pas de bras robotisé. L’opérateur choisit lui-même les follicules à extraire, puis les extrait en plaçant le foret au dessus du follicule, et en actionnant par une pression du pied sur une pédale le foret motorisé. A l’extrémité de l’instrument d’extraction se trouve un tube avec une action d’aspiration. Les follicules, une fois « désolidarisés » du cuir chevelu, sont directement aspirés dans un tube menant à un petit container. À la différence du système ARTAS où il faut recueillir les follicules directement sur le cuir chevelu du patient, IFA collecte directement les follicules, et les envoie dans un petit container, qui sera ensuite vidé par l’opérateur. L’implantation peut s’effectuer de diverses manières, soit manuellement à l’aide de forceps, soit de manière assistée avec un instrument d’implantation relié à un système d’aspiration et de propulsion. L’opérateur commence par aspirer le follicule dans cet instrument, il place l’instrument à l’entrée des trous de réception, puis il actionne au pied la pompe qui va envoyer un jet d’air dans le tube relié à l’implanteur. Cela a pour action de faire sortir le follicule de l’implanteur pour qu’il s’insère dans l’incision faite sur le cuir chevelu.

b) Le sytème SAFE: utilise un instrument d’extraction avec un foret ou punch rotatif automatisé. Tout comme le système IFA, l’opérateur contrôle la rotation du punch par une pression sur une pédale, et choisit lui-même les follicules à extraire. Il place le punch rotatif autour du follicule, puis appuie sur une pédale pour actionner le punch afin de l’extraire. Les follicules sont ensuite recueillis manuellement à l’aide de pinces. Les follicules sont ensuite implantés manuellement par un assistant, à l’aide de pinces pour maintenir les follicules et les insérer dans les trous faits préalablement  sur le cuir chevelu.

3) La FUE réalisée à la main : Forceps vs Implanteur de Choi

Dans ces deux techniques les follicules sont prélevés manuellement à l’aide d’un punch ou foret circulaire de 0,7 à 1mm de diamètre. Le punch est placé par le docteur autour du follicule, puis il effectue un mouvement rotatif autour du follicule pour le libérer du cuir chevelu. L’opération est répétée le nombre de fois nécessaires pour obtenir le nombre de follicules voulus. Les follicules sont ensuite implantés. Il y a deux façons d’implanter les follicules.

a) L’implantation aux forceps: nécessite de réaliser des trous ou incisions préalables dans le cuir chevelu, dans lesquels seront insérés les follicules. Une fois les trous réalisés, le docteur ou ses assistants prennent les follicules et les placent dans les trous à l’aide de pinces chirurgicales.

b) L’injection à l’implanteur de Choi: ne nécessite pas de faire des trous ou incisions préalables dans le cuir chevelu. Le docteur utilise un implanteur qui est constitué d’une aiguille biseautée avec un système à piston. L’assistant du docteur insère le follicule dans l’implanteur, puis le tend au docteur, qui va déterminer l’angle d’implantation, et dans le même geste pénétrer dans le cuir chevelu et relâcher le follicule par une pression sur le piston. (l’instrument fonctionne comme un critérium dont on aurait remplacer la mine par un follicule).

Pour conclure, il existe de nombreuses techniques d’extraction, automatisés -semi-automatisés pour réduire les gestes répétitifs et la fatigue du médecin- et manuelles. En revanche, il n’existe que deux façons d’implanter les cheveux, à la pince ou à l’injecteur. La qualité du résultat et la durée de l’intervention peuvent varier d’une technique à une autre, toutefois c’est bel et bien l’expérience du médecin et de son équipe qui sera déterminante dans la réussite d’une intervention.  J’ai quant à moi une préférence pour la technique d’extraction avec punch et d’injection avec implanteur de Choi. Pas besoin d’incisions préalables, le résultat est très fin et l’injecteur permet à la fois de contrôler totalement l’angle, la direction d’implantation, sans endommager le follicule. C’est une intervention qui prend par contre plus de temps, mais les résultats valent bien ce petit désagrément. Pour savoir où se pratique la FUE manuelle avec implanteur de Choi et si elle est adaptée à votre cas visitez mon site: http://www.consultantcapillaire.fr