BASP: Un nouveau système de classification de la calvitie efficace pour l’homme et la femme.

BASP

La calvitie androgénétique évolue en suivant des schémas de perte qui peuvent être classés en fonction de leur sévérité. Traditionnellement, le système de classification pour les hommes est celui de Norwood-Hamilton et le système de classification pour la femme est celui défini par Ludwig. Ils sont couramment utilisés pour décrire les profils de perte de cheveux. Cependant, ces classifications préexistantes ont certaines limites.Premièrement, elles distinguent l’homme et la femme.Deuxièmement, elles enferment la calvitie dans un nombre de schémas restreints et en excluent d’autres. Par exemple selon la classification de Norwood-Hamilton, vous ne pouvez pas souffrir uniquement d’une tonsure… Il faut aussi nécessairement avoir un recul temporal… Ce qui n’est heureusement pas systématique!Pour résoudre ce problème, et établir une norme de la perte de cheveux acceptable, universelle et efficace à la fois chez l’homme et la femme, une équipe de dermatologues Coréens a développé un nouveau système de classification.Il s’agit du système de classification BASP. Un système applicable à tous les types de calvitie androgénétique. La classification est basée sur les tendances de perte de cheveux observées. On distingue les types de base (BA) qui caractérisent la forme et le recul de la ligne antérieure des cheveux, puis les types spécifiques (SP) qui caractérisent la densité de cheveux dans les zones distinctes (front et vertex). Il existe quatre types de base (L, M, C et U) et deux types spécifiques (F et V).

Les lettres L, M, C, U correspondent à la forme de la ligne frontale:

  • L : La ligne frontale est linéaire (il n’ a pas de perte de cheveux).
  • M : La ligne frontale forme la lettre M car il y a un recul au niveau des tempes.
  • C : La ligne frontale forme la lettre C car il y a eu un recul global de la ligne frontale, avec un recul plus marqué du centre de la ligne vers le vertex.
  • U : La ligne frontale a reculé derrière le vertex créant une forme caractéristique de fer à cheval qui ressemble à la lettre U.

Les lettres F et V correspondent à une diminution de densité sur le sommet du crâne.

  • F : Correspond à une baisse de densité au niveau de la couronne.
  • V : Correspond à une baisse de densité globale sur le dessus du crâne.

C’est en combinant le type de base et le type spécifique que l’on obtient la classification du schéma de l’alopécie.

Par exemple, une personne avec un léger recul temporal et un début de tonsure sera catégoriser M1V1. Une personne avec une tonsure importante mais sans recul de ligne frontale ou des golfes sera catégorisé LV3. cf schéma en début d’article

Cette classification ne remet pas définitivement en cause celles de Norwood-Hamiltion et Ludwig, mais elle apparaît comme une alternative intéressante si ce n’est plus précise. Elle est systématique, elle englobe les cas particuliers et elle ne fait pas de distinction de sexe. Elle est donc universelle et applicable à tout individu souffrant d’une alopécie androgénétique.

Cette classification permet d’évaluer la progression et le stade d’une alopécie. Elle est donc utile aux médecins pour effectuer leur diagnostic, et à tout individu souhaitant déterminer le stade de son alopécie.

Une question sur l’alopécie, besoin de conseils concernant votre perte de cheveux, effectuer un bilan capillaire. Visitez http://www.consultantcapillaire.fr