Les cellules souches: un futur remède contre la calvitie?

cheveux

Une nouvelle technique permet de créer des cheveux à partir de cellules souches humaines. Une avancée scientifique dans le traitement de la calvitie.

Dans les dernières années, des progrès importants ont été faits dans la recherche scientifique pour lutter contre la calvitie. Ainsi, en 2013 une équipe de chercheurs de l’université de Columbia, à New york, a réussi à cultiver des cellules humaines du derme papillaire, la zone la plus superficielle de la peau, pour produire de nouveaux follicules pileux. Ces follicules pileux produisent des cheveux. Ils ont ensuite implanté ces cellules du derme papillaire dans le derme de souris chauves. Au bout d’une quinzaine de jours, des cheveux humains ont commencé à se développer sur le dos de ces souris. Une avancée considérable.

En 2015, Une équipe de l’université de Stanford-Burnham a été plus loin. Ils ont également travaillé sur la papille dermique, mais cette fois-ci, ils ont réussi à en produire à partir de cellules souches pluripotentes humaines. Ils sont donc remonté d’un cran dans la « hiérarchie » des processus qui mène à la croissance des cheveux sur le cuir chevelu.

L’avancée majeure a été de cultiver des cellules souches d’embryons humains et de développer un protocole forçant les cellules à se différencier en cellules de la papille dermique. LIRE: l’anatomie du cheveux

La papille dermique constitue un élément essentiel de la racine du cheveu puisqu’elle apporte les nutriments et l’oxygène nécessaires à la croissance du cheveu.

Une fois cultivée, ces cellules ont été transplantées sur l’épiderme de souris génétiquement modifiées, afin de tolérer la greffe. Les résultats ont été encourageants car des follicules se sont formés et des cheveux sont apparus au bout de 2 semaines.

La prochaine étape sera de transplanter ces cellules de papilles dermiques sur des sujets humains. Toutefois, il faudra s’assurer de la faisabilité et de la sécurité de la méthode avant qu’elle ne soit appliquée à l’humain, de même qu’au résultat esthétique et à la qualité des cheveux obtenus. Les cheveux pousseront-ils dans le bon sens? auront-ils la bonne épaisseur, la même couleur?

S’il est très difficile d’envisager des applications concrètes immédiates de cette étude, les avancées réalisées relèvent déjà d’un petit exploit.

En attendant d’autres pistes ont suscité des espoirs dans les derniers mois. En effet, un médicament contre la polyarthrite rhumatoïde a permis une repousse quasi intégrale de patients atteints de calvities auto immunes.

Pour plus d’informations sur les remèdes contre la calvitie rendez-vous sur le site http://www.consultantcapillaire.fr